[FR] 2017 – L’année Nintendo SWITCH – Perspectives incertaines

Cette série d’articles va revenir sur les points clés de l’aventure de la Switch depuis la présentation à la presse du 13 janvier 2017 jusqu’aux résultats financiers de mi-année fiscale publiés par Nintendo le 30 septembre dernier.

Perspectives incertaines pour la Nintendo Switch

L’industrie du jeu vidéo est dominée par le marché des consoles de jeux. À ce titre, l’arrivée début mars de la nouvelle console de Nintendo, la Switch, est un événement majeur pour tous les acteurs du milieu vidéoludique.

Switch : Un Contexte de Lancement Difficile

L’année 2016 affiche un léger déclin pour le marché mondial des consoles de jeux tandis que l’agonie de la Wii U se prolonge. Mais 2017 offre de belles perspectives avec les lancements de la Switch et de la Xbox One X.

Le dévoilement à la presse de la Switch début janvier était donc un évènement très attendu. Cependant ni les journalistes, ni les analystes ne se montrent totalement séduits. De son côté, Nintendo par l’intermédiaire de son président, Tatsumi Kimishima, envisage une trajectoire similaire à celle de sa consœur la Wii.

Marché du jeu vidéo 2016 en régression

Véritable locomotive de l’industrie vidéoludique, le segment des consoles représente 61% du CA du marché du jeu vidéo au premier trimestre 2017.

2016 a vu le marché des consoles de jeux régresser de 2.5% en passant à un CA de 34.7 milliards de dollars (hardware, contenus et services). La chute des dépenses hardware passées de 12.8 à 10.5 (milliards de $) a été compensée par une augmentation de 5.6% des ventes software passant ainsi à 21.5 milliards de $).
Sony reste le grand leader du marché avec 57% des recettes.

Dans le même temps, Nintendo se positionne leader sur le segment des consoles portables avec la petite reine de poche qu’est la 3DS (65.3 millions d’unités vendues).

Un rebond global est attendu pour 2017 notamment soutenu par le hardware avec les lancements de la Nintendo Switch (mars) et de la Microsoft Xbox One X (7 novembre).

Wii U, l’échec historique

Le 31 janvier 2017, Nintendo annonce l’arrêt de la production de la Wii U. Avec un peu plus de 4 ans d’existence, cette dernière libère un marché qu’elle n’a jamais réussi à conquérir. La console à la mablette est l’échec le plus notable de la firme japonaise avec uniquement 13.56 millions d’unités vendues.

Pour Nintendo ce record était précédemment détenu par la Gamecube (21.74 millions d’unités). Cette contre-performance place même la Wii U en 3ème position dans l’histoire des flops des consoles de salon. Juste derrière la Sega Saturne (9.26 millions) et la Dreamcast (9.13 millions).

Avis mitigé de la Presse

Le 13 janvier dernier, Nintendo organisait des présentations de sa nouvelle console hybride à travers le monde entier. Les évènements Nintendo sont uniques par leur ambiance et leur contenu. Des jeux et des moments conviviaux à partager pour une expérience vidéoludique accessible au plus grand nombre.

Les journalistes ayant assisté à ces manifestations firent un constat similaire concernant la Switch.
Points positifs :

  • Console discrète au design épuré
  • Joy-cons détachables avec prise en main rapide malgré la taille des boutons
  • Tablette légère avec un écran de grande qualité
  • Autonomie raisonnable (2 à 6 heures)
  • Connectique appréciable avec 1 port HDMI, 3 ports USB et 1 slot pour carte SD
  • Changement d’écran fluide entre la tablette et un téléviseur

Points négatifs :

  • Port Ethernet absent
  • Liste de jeux disponibles au lancement réduite
  • Positionnement prix cher (console et accessoires*)
  • Peu d’informations sur les services online

*En France : Prix console Switch :330€, Prix paire de joy-cons : 80€, Prix manette pro : 69.9€, Prix des jeux compris entre 50 et 60€ et 99.9€ pour les éditions collectors, Prix Chargeur : 29.9€

Malgré de nombreuses qualités et un joli potentiel d’utilisation (positionnement hybride), le doute s’installe à la vue des prix annoncés et du peu de jeux présents au lancement de la console (5). Surtout que parmi ces titres présents seul ‘Zelda, Breath of The Wild’ est une production AAA. Les autres étant des jeux déjà existants sur d’autres supports ou des mini-jeux.

Prévisions pessimistes des analystes

Suite à la présentation, les analystes du marché sont divisés quant au futur de la Switch.

Le plus optimiste, DFC, prévoit la vente de 8.3 millions d’unités pour la première année et un total de 40 millions pour 2020.

Du côté des pessimistes, IHS et Superdata estiment respectivement que les ventes atteindront les 4.4 et 5 millions d’unités la première année. IHS prévoit que la barre des 10 millions d’unités sera franchie en 2018 (année 2) et les 30 millions en 2021.

Pour eux, la question se pose en ces termes :

‘La Switch va sûrement convaincre les fans de Nintendo facilement mais comment attirer une base de joueur plus importante ?’

Wii, l’exemple à suivre

De son coté, Tatsumi Kimishima, président de Nintendo, déclarait que la Switch pouvait connaitre un destin comparable à la Wii si tout se déroule selon leurs prévisions lors de la première année fiscale.

Sur la même ligne Ubisoft, par l’intermédiaire de Xavier Poix (Responsable des Studios FR), est très enthousiaste au sujet de la nouvelle console. Contrairement aux autres éditeurs importants du marché qui ne présentent qu’un titre au lancement de la nouvelle plateforme, le groupe français en présente 3 (Just Dance, Rayman Legends et Steep) et travaille sur d’autres créations dont ‘Mario + Rabbids : Kingdom Battle’. L’éditeur français se montre particulièrement séduit par les possibilités de ‘Gameplay’ de la nouvelle venue .

« La Switch a été créée pour Just Dance » – Xavier Poix

Le premier objectif annoncé par Nintendo était de vendre 2 millions d’unités pour le mois de mars (dernier mois de l’exercice fiscal).

Cependant, ces prévisions ont été revues à la hausse suite à ce premier mois de lancement qui a vu 2.7 millions d’unités s’écouler. Les objectifs pour la nouvelle année fiscale (avril 2017 – mars 2018) sont dorénavant de 10 millions d’unités vendues pour le hardware et de 35 millions côté software.
Pour comparatif, la Wii s’est vendue à plus de 100 millions d’exemplaires et a généré la vente de plus de 900 millions de jeux depuis son lancement en 2006.

Avenir historique pour la Nintendo Switch

L’année 2017 sera marquée d’une façon ou d’une autre par la nouvelle console du géant nippon. Si celui-ci est reste modérément optimiste, bon nombre de journalistes et d’analystes le sont moins.

D’un échec à la Wii U (et quid du futur en tant que constructeur de Nintendo si tel est le cas) à un succès comparable à la Wii, la Switch concentre les interrogations en ce début d’année. Une seule chose est sûre :

La Switch est promise à un avenir historique… mais avec des perspectives incertaines !

-Sources disponibles sur le magazine Flipboard dédié

Dans le prochain article, nous reviendrons plus précisément le positionnement Hardware de la Switch et la stratégie de Nintendo pour faire face à ses concurrents Sony et Microsoft.

 

 

Do you like this post ?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published.